Image Femme mince et femme ronde
Stress

Pourquoi vous n’arrivez pas à perdre du poids ? Partie 2

Dans le précédent épisode de cette série je vous disais que si perdre du poids est facile pour les autres mais pas pour vous,  c’est que la composition de votre flore intestinale vous en empêche peut-être. 

Aujourd’hui je vous parle d’une autre raison qui rend la perte de poids difficile : le rapport à la nourriture.

La perception de la nourriture

Vous avez beau savoir que ce n’est pas bon pour vous, c’est plus fort que vous …  Cette petite pâtisserie, cette tablette de chocolat, ces beaux fromages vous appellent sans que vous puissiez résister.

C’est logique ! Car plus vous savez que “vous devez perdre du poids” (que ce soit vrai d’un point de vue médical ou qu’on vous dise de le faire pour rentrer dans certains canons de beauté),  plus vous ressentez un mal-être à vous sentir pointée du doigt.

De plus, un régime, s’il est présenté comme une privation, est considéré par l’organisme comme une source de stress, qu’il a besoin de compenser.

Et là l’organisme recherche des solutions pour aller mieux, et il fait ces recherches dans les expériences passées qui ont apporté le bien-être.

Or le premier bien-être que nous avons ressenti et qui est donc le plus facile à re-contacter, c’est l’image de Maman, source d’affection et de réconfort mais aussi d’alimentation. Que l’on ait été allaitée ou non, pendant la grossesse, Maman nous a nourri. Et ensuite, c’est le lait maternel ou le lait infantile – substitut de Maman – qui a calmé le tiraillement terrible de nos petits estomacs de bébé qui n’avaient jamais connu la faim jusque là.

Alors au moindre événement de vie stressant ou compliqué, il est fort probable que ce soit une pulsion incontrôlable qui vous pousse à manger pour recontacter le bien-être et le réconfort ressentis par la petite fille que vous étiez. 

 

Les 3 cerveaux

Difficile de lutter contre une pulsion, même avec toute la volonté du monde ! La raison est simple si vous connaissez la théorie des 3 cerveaux : le cerveau reptilien (le cerveau ancestral qui régule nos fonctionnements basiques pour notre survie et celle de notre espèce), le cerveau limbique (celui des émotions), et le cerveau cortical (notre intellect).

Si notre cerveau reptilien perçoit un danger par exemple, sa première mission va être de vous sauver. Ainsi si ce cerveau profond est situation de stress, il rendra très difficilement accessible toute action des cerveaux supérieurs car votre survie prime ! Quiconque a déjà passé un examen un jour sait à quel point on perd ses moyens sous stress ! 

Idem pour le cerveau émotionnel : quel amoureux ne s’est jamais mis à bafouiller en présence de l’élu(e) de son coeur ? Si vos émotions sont remuées, l’intellect du cerveau cortical va avoir du mal à vous aider ! 

Il vous sera donc difficile de résister aux aliments tentateurs sans rassurer les cerveaux reptilien et limbiques.

Image solution

Les fleurs de Bach pour vous aider

Pour vous aider dans cette dimension, il y a les elixirs floraux : les Fleurs de Bach peuvent vous aider !

Où les trouver ?

Je vous conseille de vous procurer le mélange “Minceur” du laboratoire Fleurs de Bach (en pharmacie, magasin bio ou sur le site du fabriquant)

Minceur aide à se dégager de l’obsession de la nourriture, aide à la persévérance et à la maîtrise de soi. Il contient des fleurs de Bach qui aident à soutenir la volonté en travaillant sur les cerveaux plus profonds

  • Bruyère : pour sortir du manège mental centré sur soi-même.
  • Centaurée : pour être capable de se dire non face à une tentation  consciente.
  • Chicorée : pour contrer l’avidité qui nous pousse à n’être jamais repus.
  • Eau de roche : pour aider à assouplir ses rituels alimentaires.
  • Plumbago : pour entendre et suivre sa petite voix qui nous dit d’arrêter.
  • Prunus : pour reprendre et garder le contrôle de soi quand on a commencé à craquer.
  • Verveine : pour avoir une conduite alimentaire sans excès.

Attention, ce produit contient de l’alcool.

Comment les prendre

Très simplement : 3 gouttes, 3 fois par jour directement sous la langue ou dans un verre d’eau, pendant 21 jours.

Evidemment ces plantes vont vous aider mais il vous faut adapter votre alimentation à votre physiologie, et intégrer du mouvement dans votre quotidien. J’en parlerai dans un prochain article

Devenez #acteurdevotresante #naturopathe #fleursdebach #pertedepoids #perdredupoids #regime #theoriedestroiscerveaux

Image micro

Avez-vous essayé ces Fleurs de Bach ? Qu’en avez-vous pensé ?

Quelle note donnez-vous à cet article ?
Valérie Lehman

Valérie Lehman

Je suis naturopathe et maman, et j’ai à coeur de vous aider être en bonne santé, vous et vos proches.  Pour cela je souhaite vous transmettre des connaissances vous permettant de devenir acteur de votre santé, à travers ce blog et les programmes en ligne.

Si vous avez une question ou envie de réagir après avoir lu cet article, n’hésitez pas à poster un commentaire ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This

Vous aimez cet article ?

Partagez-le avec vos amis !